Gérer un cimetière avec Qgis

Retour sur la motivation de ce travail

Certaines communes de la montagne limousine rencontre certaines difficultés dans la gestion de leurs cimetières, maintenir des registres à jour, transmettre les informations lors du changement de conseiller.e.s ou le changement de secrétaire. Pour les communes de petite taille, la tâche peut se révéler complexe à mener.

v2_manuel

Suivant l’engagement de travailler avec les structures à proximité, nous avons cherché à approfondir la question en analysant les problématiques spécifiques de ce domaine, les solutions techniques existantes ainsi que les contraintes liées au contexte spécifique du monde rural.

Parmi les nœuds éléments identifiés, les secrétaires de mairie et conseiller.e.s municipaux ont beaucoup de casquettes différentes et disposer d’un outil de gestion dédié nécessite un temps d’apprentissage conséquent et à entretenir dans la durée.

Nous allons donc faire un petit tour du propriétaire et voir ce qu’il est possible de faire pour gérer les cimetières.

dog_check

L’existant

De nombreuses solutions existent pour la gestion des cimetières. Celles-ci peuvent être de solutions spécifiques ou intégrées dans une série de logiciels autour des problématiques de gestion de commune. Un inventaire des solutions existantes nous permet d’identifier quelques acteurs CIMAPP, Géo-cimetière, MAIRIG, netcimetiere, Gestion du cimetière, start cimetière

Du côté du libre, la solution proposée dans le cadre de OpenMairie semble être le principal outil disponible (N’hésitez pas à nous indiquer des solutions non mentionnées).

Par ailleurs, par une petite recherche sur les mots clés « QGIS+cimetière » nous a permis de voir qu’il existe une base de formation autour de la mise en place d’un outil de gestion de cimetière autour de Qgis

Forge Adullact

Travaux existant au sein de la forge Adullact

https://adullact.net/projects/qgisformation/

C’est depuis cette base que nous travaillerons à la construction d’une solution SIG adaptée.

Plus complexe que cela peut paraître

Spontanément, on pourrait s’imaginer que la gestion d’un cimetière consiste à indiquer la localisation des concessions et les défunts étant présents.

La réalité est plus complexe, non seulement il la composante temporelle est à prendre en compte mais la question des ayants droits n’est pas simple non plus.

Une concession peut donc avoir plusieurs ayants droits. Cela peut être les enfants d’un défunt ou des personnes concessionnaires qui ont « réservé » un espace.

La traduction technique peut se faire de deux manière :

  • la construction d’une base de données avec un modèle relationnel simple type « parent-enfant »

  • la construction d’une base type no-sql associant des clés / valeurs pour chacune des entités.

Les deux modèles ont leurs avantages. Dans le domaine des SIG, la culture est très imprégnée des modèles relationnels. Nous avons donc fait ce choix et avons suivi le guide proposé par les membres de l’Adullact sur un modèle relationnel.

modele_de_donnees-copy

le modèle de données proposé

Reprenant les couches traitées, nous n’avons qu’à intégrer les données à notre outil constitué sur la base du travail de francois raynaud et Michel HamzaoUi

4

Petite précision, l’identifiant unique n’est pas en l’état construit spatialement, cela est une piste que  nous envisageons afin de faciliter l’orientation sur le projet.

Nous voilà donc avec une base de données en geopackage permettant d’interroger les différentes informations

Nous pouvons, avec l’outil de consultation accéder aux informations de chacun des emplacements:

Description de l’emplacement.

1

Accès aux informations sur les défunts.

2

Accès aux informations sur les ayants droit.

3

Voici un exemple de manipulation vidéo

 

Pour la suite:

Maintenant que l’outil est opérationnel, nous allons le soumettre aux collectivités avec lesquelles nous sommes en travail afin d’avoir des retours utilisateurs. Nous avons plusieurs intuitions sur l’usage et travaillons sur plusieurs axes:

  • La réalisation de recherches faciles sur la base
  • Le portage en projet lizmap
  • La conceptions de modèles pour des plans d’entrée de villages.
  • La réalisation de cluster via des triangulation de Delaunay pour attribuer des identifiants regroupés par espaces. L’utilisation du découpage cadastral peut aussi être envisagé

Bref, de quoi alimenter de nouveaux articles d’ici là.

computer

Si vous êtes intéressé.es, n’hésitez à nous contacter pour aborder les détails techniques du projet.

Next Post

Previous Post

Leave a Reply

© 2018

Theme by Anders Norén